• Rue Ibn Arabi,Immeuble Al Moustakbal,N 12 Agadir 80000
  • +212 5 28 82 51 17
  • contact@touchepasamonenfant.com

Archives

L’organisation « Touche pas à mon enfant » et le ministère de la Santé signent une convention sur la protection de l’enfance

L’organisation « Touche pas à mon enfant » et le ministère de la Santé signent une convention sur la protection de l’enfance Le ministre de la Santé El Houssaine Louardi et la présidente de l’ONG « Touche pas à mon enfant » Mme Najat Anwar ont signé, vendredi à Agadir, une convention de partenariat ayant pour objectif le renforcement de la protection de

Visite du siège de l’Unicef à Rabat pour étudier les éventualités d’un partenariat

Visite à la Fondation Caritas à Rabat pour présenter l’association

Signature d’une convention de partenariat avec le Festival Marrakech Du Rire 8 avril 2012

Conférence de presse à Rabat, le 19 Mars 2012, suite au décès D’amina El Filali, suicidée après avoir été forcée à se marier avec son propre violeur . Hôtel oumlil

Trophé Bellara, au titre de l’année 2012, décerné à Madame Najat Anwar, le 08 mars 2012 à Casablanca, Hôtel Sheraton

Les enfants violés parlent : « Le soldat français m’a dit qu’il fallait mettre son bangala dans ma bouche »

CANALFRANCE.INFO – Après la divulgation par « The Guardian » d’un rapport dressé par les Nations Unies, François Hollande a passé un message très ferme sur les accusations de viols d’enfants par des soldats français déployés en Centrafrique. « Si certains militaires se sont mal comportés, je serai implacable », a déclaré François Hollande lors d’un déplacement

Berkane : 3 ans de prison pour abus sexuels sur un mineur malade mental !

Trois ans de prison ferme, tel a été le verdict rendu par la chambre correctionnelle près le tribunal de première instance à Berkane contre un sexagénaire, père de famille, marchand de pain, qui abusait sexuellement d’un mineur, malade mental. Agé de 64 ans, il profitait de l’absence de clients pour faire rentrer l’enfant, âgé de

Il abuse de 5 enfants et même de son fils adoptif

Dernièrement Houda, huit ans, n’est plus la même. Elle n’est plus cette fille qui s’intéresse à ses études qu’elle poursuit en deuxième année de l’enseignement primaire… Son comportement n’a pas échappé à son institutrice. Celle-ci, en bonne éducatrice, en avise les parents et les sollicite de lui expliquer s’il y avait des problèmes qui semblent

Fight For the Right Cause

Donec et libero quis erat commodo suscipit. Mae elit a, eleifend leo. Phase llus ut pharetra mi, ctor diam. id iarciet spen idisse rhoncus id arcet porta. Aenean blandit mi ipsum, ut pharetrnisi vestibul mum ornare.Lorie ipsum dolor stamet, cons ctetur adipiscing elit. Duis non scelerisque est, quis aliquiam ligula.Aenean blamp esum. Lorem ipsum dolor

  • 1
  • 2