• Rue Ibn Arabi,Immeuble Al Moustakbal,N 12 Agadir 80000
  • +212528825117
  • contact@touchepasamonenfant.com

: Actualitées

Taroudant: Un imam accusé de viol sur une fillette de 10 ans

Une agression sexuelle sur mineure a provoqué l’émoi mardi 20 novembre 2018, secouant ainsi une petite commune dans la province de Taroudant. Cette fois, c’est une fillette de 10 ans qui en a été la victime. L’auteur de ce scandale est l’imam d’une mosquée, ce qui a scandalisé les habitants.

Selon une source de Le Site info, le mis en cause, entendu par la gendarmerie royale, a reconnu les faits, précisant qu’il l’a attirée à son domicile et a abusé d’elle.

Et d’ajouter que la famille de la victime est sous le choc, elle qui croyait que la fillette était en sécurité avec le fkih.

Le Maroc révolté par le viol collectif d’une mineure

une partie de la société , indignée, par le calvaire qu’a vécu Khadija Okkarou se mobilise autour de cet Hashtag. Le visage masqué, la jeune fille de 17 ans a raconté le 21 août sur une vidéo avoir été enlevée, séquestrée, violée, torturée et a dévoilé les blessures de son corps. Douze suspects ont été placés en détention préventive, a fait savoir le tribunal de Beni Mellal au centre du pays, trois autres sont toujours recherchés.

« Les suspects seront présentés devant le procureur le 6 septembre. Nous allons suivre cette affaire de très près car l’impunité prévaut encore trop souvent concernant ces crimes au Maroc ».

Deux autres jeunes femmes victimes d’un viol collectif se sont suicidées
Omar Arbib rappelle le drame d’une autre Khadija. La jeune Khadija Souidi, âgée de 16 ans, avait été victime d’un viol collectif à Marrakech fin 2015 par huit hommes. Six mois plus tard, elle mit fin à ses jours en s’immolant par le feu, après que ses huit agresseurs innocentés par la justice sont venus à nouveau la menacer. « Grâce au combat de l’AMDH, d’autres ONG et au tapage médiatique, les huit agresseurs ont été rejugés et condamnés à des peines de huit à vingt ans de détention. Des preuves du viol, notamment des vidéos, existaient. Mais c’était après la mort de Khadija ».

Auparavant, il y avait eu aussi Nassima qui, elle, s’est suicidée en mai 2017 après que ses agresseurs supposés ont été libérés. L’AMDH poursuit son lobbying pour que ce dossier soit rouvert. « Les juges font trop souvent fi du droit et des conventions internationales ».

Mohammedia: Un homme arrêté pour viol d’une mineure de 10 ans sous la menace de la violence

La brigade de la police judiciaire de Mohammedia a arrêté, mercredi soir, un individu aux multiples antécédents judiciaires pour son implication présumée dans une affaire de viol sur une mineure, âgée de 10 ans, sous la menace de la violence.

Un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique que les services de sûreté de la ville de Mohammedia avaient reçu le 12 avril dernier une plainte pour viol sur une fillette, âgée de 10 ans, qui a été victime d’une agression sexuelle commise par le mis en cause dans les escaliers de l’immeuble où elle réside.

“Les recherches et les investigations menées par les services de sûreté, soutenues par les expertises techniques et biologiques, ont permis l’identification du suspect et son arrestation”, précise le communiqué.

“Selon les premiers éléments de l’enquête, le prévenu avait approché la victime à plusieurs reprises sans que celle-ci n’en informe sa famille pour pouvoir porter plainte, avant de commettre son forfait et violer la mineure sous la menace de la violence”, ajoute le communiqué.

Le mis en cause a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent afin de déterminer les tenants et aboutissants de cette agression sexuelle, conclut la même source.

l’enfant, qui a été agressée alors qu’elle se rendait à l’épicerie du quartier pour acheter une recharge téléphonique, a subi une grave hémorragie suite à ce viol, nécessitant une hospitalisation d’urgence dans l’hôpital pour enfants Ibnou Rochd à Casablanca.

Une agression qui, comme le rapporte Hespress, a provoqué une vague d’indignation et de colère dans la ville, où plusieurs acteurs associatifs ont réclamé des peines plus dures contre les auteurs de ces actes.

“Un an, deux ans et parfois acquittement. Souvent, à l’association, nous sommes choqués par l’indulgence de certains juges. La loi leur permet des condamnations d’un maximum de 30 ans, mais ils préfèrent pardonner aux pédophiles!”, confiait récemment Najat Anwar la présidente de « touche pas à mon enfant » , estimant que les magistrats doivent jouer leur rôle dans la protection des victimes de ce fléau par l’application des peines maximales.

Maroc : l’auteur présumé d’une agression sexuelle sur une mineure arrêté par la police

Les autorités marocaines ont pu mettre la main ce mercredi sur l’homme soupçonné d’être l’auteur de la tentative de viol sur une adolescente, dont la vidéo suscite l’indignation depuis mardi.

La police marocaine a arrêté ce mercredi 28 mars l’auteur présumé de la tentative de viol sur une mineure au Maroc, dont la vidéo fait le tour de la toile depuis hier. L’homme a été interpellé dans le village de Bouchane, dans la région de Marrakech, et placé en garde à vue. Une enquête judiciaire a été ouverte par le parquet de la ville.