Missions

L’organisation « touche pas à mon enfants » a été créée en 2004, avec comme objectif principal la protection de l’enfance, la préservation de ses droits ainsi que la lutte contre toute forme d’abus ou d’exploitation sexuelle à son encontre. notamment les agressions sexuelles.L’ONG a pour mission la lutte contre la pédophilie, l’inceste les attouchements, l’exploitation au sein de réseaux et toutes les formes de maltraitances à l’encontre des enfants du Maroc.L’ONG intervient dès le début de l’identification de la victime.

Les principaux champ d’actions sont les suivants:

-l’évaluation médicale et psychologique du préjudice subi par l’enfant ;
-le conseil juridique pour les familles ;
-la représentation des victimes auprès des tribunaux (avec constitution de partie civile) et
-accompagnement tout le long du processus judiciaire des victimes ;
-la réinsertion des victimes et lutte contre l’abandon scolaire ;
-l’aide aux logements et hébergements ;
-l’intervention dans les écoles ;
-les campagnes de sensibilisation.
-la traduction en justice des prédateurs pédophiles identifiés au Maroc en se portant partie
civile.

L’organisation vise aussi à élaborer en parfaite collaboration avec l’ensemble des intervenants au niveau de la protection de l’enfance, en vue de lutter contre le phénomène pour assurer ainsi un cadre d’émancipation adéquat.

L’organisation milite aussi pour une harmonisation des textes de lois nationaux par aux conventions internationales, dont le Maroc est signataire, visant à éradiquer le phénomène d’abus et d’exploitations sexuels des mineurs.

L’organisation « Touche pas à mon enfant » oeuvre pour la création d’un centre d’écoute national, avec toute l’infrastructure nécessaire, pour pouvoir dévoiler au grand jour le phénomène et lutter de manière efficiente pour son abolition, notamment par le biais de campagnes de sensibilisation et de prévention (participation aux festivals, interventions au niveau des centres de jeunesse, conférences de presse, tournées dans les écoles etc…), d’interventions au niveau de supports audiovisuels marocains et internationaux, et aussi par la création de projets originaux suscitant l’éveil des enfants, face au phénomène.