• Rue Ibn Arabi,Immeuble Al Moustakbal,N 12 Agadir 80000
  • +212528825117
  • contact@touchepasamonenfant.com
In

Une prise en charge pluridisciplinaire

D’après l’OMS, 20 % des femmes et 5 à 10 % des hommes ont subi des violences sexuelles pendant l’enfance. Pour les victimes, le risque de développer un syndrome de stress post-traumatique est particulièrement élevé : 87 %  lorsque les violences sexuelles ont eu lieu dans l’enfance, 100 % lorsqu’elles sont incestueuses¹. Une catastrophe humaine et humanitaire insupportable. Même plusieurs années après, ces troubles peuvent être soignés: à condition pour les victimes de trouver la bonne porte à laquelle frapper.

La violence sexuelle « c’est comme de la glu, ça vous colle à la peau, au cœur et à l’âme ; et si vous essayez de vous nettoyer seul vous risquez de vous embourber davantage, de vous y noyer ». « Surtout ne restez pas dans la solitude de votre secret. Parlez ! Oui, parlez, mais choisissez à qui vous parlez, soyez vigilant à ne pas vous faire abuser une nouvelle fois. Ils ne sont pas nombreux ceux qui pourront accueillir votre parole, dénoncer la violence qui vous a été faite ». Par manque de formation, d’information. Parce que nous sommes nombreux  à être pris dans des mécanismes de déni qui nous protègent, individuellement et collectivement, d’une réalité insupportable. Et, pour certains, parce que nous sommes encore trop empêtrés dans nos propres traumatismes pour être capable d’accueillir ceux des autres.